~/Méthodologie _cyber _plt _read

Conférences

postdigital_arton546
Conférences
~ Rangé dans : Méthodologie
∞ Publié le 1 janvier 2017
http://news.vincent-bonnefille.fr/2017/01/01/conferences/
PDF auto-généré et (donc) partiel

Des pratiques de co-création
Fraser, Marie (à la Villa Vassilieff)
http://www.arpla.fr/mu/creationscollectives/conferences/marie-fraser/

Dans une perspective critique visant à définir les pratiques artistiques collaboratives et participatives, il s’agira de réfléchir à cinq questions fondamentales : la convivialité et le consensus versus l’antagonisme et le conflit ; le faible coefficient de visibilité d’œuvres qui non seulement sont portées à s’effacer en raison de leur dématérialisation mais aussi en raison de leur « extradisciplinarité », voire leur retrait du monde l’art ; l’efficacité sociale et politique d’œuvres fondées sur des gestes qui tendent à se confondre avec le quotidien et à disparaître sans même laisser de traces ; l’occupation et la résistance de ces pratiques face à un espace public de plus en plus privatisé, spectaculaire et contrôlé ; et enfin, le risque et l’échec inhérents à la collaboration, à son imprévisibilité et au processus de négociation qui peut s’étendre sur une longue période de temps.


Bot Like Me
Centre Culturel Suisse […]
{14h30-16h : Data Manifestos}
avec Hannes Grassegger (auteur de Das Kapital bin ich), Hannes Gassert (Open Knowledge Network) et le collectif RYBN. Modération : Sophie Lamparter et Luc Meier
{16h30-18h : Cloud Labor, Pretty Bot Jobs}
avec Nicolas Nova (HEAD-Genève, Near Future Laboratory), Yves Citton (Université de Grenoble) et Patrick Keller (ECAL, fabric | ch). Modération : Marie Lechner
{18h30-20h : Botocene & Algoghosts}
avec Tobias Revell et Natalie Kane (Haunted Machines), Gwenola Wagon et Jeff Guess (artistes).
http://www.ccsparis.com/events/view/bot-like-me

… réunissant scientifiques, artistes, écrivains, journalistes et musiciens pour examiner les dynamiques tourmentées des liens homme-machine. Conçues comme une plateforme d’échange à configuration souple, ces soirées interrogeront nos rapports complexes, à la fois familiers et malaisés, avec les bots qui se multiplient dans nos environnements ultra-connectés.


Résistances numériques
Jeu de Paume : Soulèvements
Lechner, Marie
http://soulevements.jeudepaume.org/resistances-numeriques
Critical Art Ensemble + Netstrike + Floodnet (VM ici) + Anonymous
({Desobeissance Civile Electronique ici)
TXTmob + Christoph Wachter et Mathias Jud + Telecomix
({outils-et-reseaux-alternatifs ici)
Metahaven [Sunshine Unfinished – Black Transparency] + Delivery for M. Assange + Chelsea Manning [Clark Stoeckley] Edward Snowden [Call-A-Spy – Transparency Toolkit]
({Lanceurs d’alerte et leaking ici)

« Autrefois on affrontait l’autorité de la rue par les manifestations et sur les barricades ; aujourd’hui il faut affronter l’autorité de l’espace électronique par la perturbation électronique », écrit dès 1994 le Critical Art Ensemble dans son essai fondateur The Electronic Disturbance. Le collectif américain qui explore les croisements entre art, technologie et politique fut le premier à conceptualiser l'idée de « désobéissance civile électronique », conscient que le capitalisme dans un monde postindustriel était d’abord celui des flux.

Dans sa foulée, de nombreux artistes et hacktivistes ont commencé à explorer les possibilités de ce nouvel espace de contestation et à imaginer d'autres manières de résister, des sit-ins virtuels de l’Electronic Disturbance Theater aux attaques DDoS de l’hydre Anonymous. Si les débuts d’Internet semblaient annoncer l’avènement d’une agora électronique, promesse de plus de démocratie, de participation et de pouvoir pour la société civile, cette utopie du siècle dernier n’aura pas survécu à la marchandisation du réseau et à sa transformation en infrastructure de contrôle par les États et les géants du web, comme l'ont révélé les lanceurs d'alerte.

À mesure qu'Internet s'échappait des écrans fixes du bureau pour s'épancher dans l'espace urbain avec la généralisation des technologies sans fil, innervant les rues, celles-ci, en tant que théâtre du politique, sont désormais à nouveau au centre de l'attention. En témoignent les soulèvements récurrents et spectaculaires débutés en 2011 avec les révolutions arabes.


La toile que nous voulons :
du web sémantique au web herméneutique.

Steigler, Bernard […]
http://enmi-conf.org/wp/enmi15/


Temps et temporalités du Web
CNRS Institut des sciences de la communication

Ce sont ces temporalités variées que le colloque souhaite mettre en lumière et interroger, au travers de l’analyse du Web dans ses dimensions passées, présentes et futures, individuelles comme collectives, sociales tout autant que techniques, économiques et politiques. Il s’agira également de prêter une attention particulière aux pratiques qui, de l’hyperconnectivité à la cyberflânerie, des flux de données à l’archivage du Web, font de la toile une expérience nouvelle de la durée et de l’instanthttp://www.iscc.cnrs.fr/spip.php?article2148


Média-Médium
Lechner, Marie
audiohttp://www.mediamediums.net/fr/seminar

Les bots Les bots sont de vieux compagnons du réseau, présents depuis de nombreuses années dans les chats IRC, les jeux en ligne, sur le web. « Premières espèces indigènes du cyberespace », selon le journaliste de Wired Andrew Leonard, ils prolifèrent, ils sont de plus en plus complexes, et causent autant de problèmes qu'ils en résolvent. Qu'ils opèrent en coulisse ou réclament notre attention, ils ont colonisé une impressionnante variété d'environnements, bras armé de notre société des données, à la recherche de toujours plus d'efficacité. Au point que certains craignent l’avènement d'une vaste machine inhumaine en pilotage automatique.http://www.mediamediums.net/fr/seminar


Le Printemps des Laboratoires #3
Laboratoires d'Aubervillierhttps://soundcloud.com/leslaboratoires-1

Sous l’intitulé Performing Opposition, cette troisième édition du Printemps des Laboratoires explore l’art dans sa relation à la “polis” à contre courant des pouvoirs institués. De la naissance des avant-gardes au XIXe siècle jusqu’aux engagements des artistes dans des mouvements de contestations et de révoltes sociales récents, l’art renouvelle ses conditions, ses stratégies et ses formes d’opposition. C’est à travers la mise en perspective de certains héritages historiques et artistiques (agit-prop, spaßguerrilla, situationisme, Indignados) que Performing Opposition entend souligner une dynamique actuelle qui participe à creuser des brèches dans le continuum réglementé de l’espace public, pour le (re)peupler et se l’approprier. La question de “performer l’espace public” y est centrale, particulièrement à l’ère numérique qui redistribue autrement les stratégies de visibilité et de représentation.
http://www.leslaboratoires.org/article/programme/le-printemps-des-laboratoires-3


POSTDIGITAL.
Un cycle sur les mondes numériques de l’art contemporain

Riss, Philippe (commissaire d’expositions),
et Chatonsky, Grégory (artiste) [+XPO]http://www.dhta.ens.fr/spip.php?rubrique234

Nous vivons la Renaissance Digitale mais quelle est la nature précise de la révolution numérique en art ? Pourquoi n’est-elle pas qu’une question de technologie, mais implique une conception radicalement nouvelle de la création, où l’œuvre peut atteindre une diffusion illimitée et simultanée, sans effet de météorisation ? Comment fait-on une œuvre numérique ? Où et comment l’expose-t-on ? Comment en parle-t-on ? Dans un monde où le numérique est partout, existe-t-il encore une pratique artistique contemporaine qui en soit détachée ? Est-on entré, en art, dans le “postdigital” - moment où le numérique devient l’environnement par défaut, débarrassé de ses utopies technophiles ? Cet âge ne concerne-t-il que des groupes précis d’artistes et de critiques, avant-garde contemporaine face à une majorité d’artistes encore rivés sur une conception matérialiste de l’art ? Ou ce matérialisme contemporain s’inscrit-il en réalité dans une re-matérialisation accélérée directement par le numérique ?
http://www.dhta.ens.fr/spip.php?article544
http://www.dhta.ens.fr/spip.php?rubrique234


Deep Dream (Le rêve du réseau)
Chatonsky, Grégoryhttp://www.mam.paris.fr/…/hypersalon-presente-gregory-chatonsky

Pendant l'été 2015, Google diffusa une série d'images produites par un réseau de neurones et rend possible le code source de cette application. L'engouement fut surprenant et immédiat, de nombreux internautes furent fascinés par ces images à l'origine quelconque (des visages, des paysages, des pizzas) qui, passées à la moulinette du logiciel, faisaient apparaître comme par magie d'autres images (des chiens et des poissons). Elles ressemblaient à des hallucinations sous LSD ou psilocybe, une forme s'y transformant en une autre. Le réseau des neurones cherche à découvrir dans l'image des motifs (patterns) ressemblant à une banque d'images et, par itérations, il accentue cette proximité.

On parlera de machines capables de rêver, de lecteurs de cerveau, de transhumanisme...
1. Celui qui rêve
2. Dans le cerveau
3. Le rêve de la machine
4. Internet, le dernier monde
Co-Workers Le réseau comme artiste (MAM Paris)
http://www.mam.paris.fr/…/hypersalon-presente-gregory-chatonsky


2025 : l’underground résiste-t-il encore ?
Gaite Lyrique - European Lab Winter Forum 2015

Damasio, Alain, auteur [SF...], Rone, artiste [musicien]
https://gaite-lyrique.net/2025-lunderground-resiste-t-il-encore


ERG : École de Recherche Graphique
Quand fondra la neige, où ira le blanc - séminaire, Bruxelles

Crawford, Matthew B.
Rousseau, Pascal
Perret, Catherine

Crawford, Matthew B. est philosophe et mécanicien. Il est l’auteur d’Éloge du carburateur, essai sur le sens et la valeur du travail (2010) et de The World Beyond Your Head : On Becoming an Individual in an Age of Distraction (2015).


Pascal Rousseau,
Mind Control.
Art et emprise psychique au XXe

Il y sera question de fascination, d’emprise et de systèmes d’influence dans les pratiques artistiques du XXe. Cette intervention traitera des recherches en cours de Rousseau qui viennent s'inscrire dans la prolongation de son travail sur l'art et la télépathie ou l'utopie d'une communication directe dans l'art du XXe siècle et de son exposition « Cosa mentale. Les imaginaires de le télépathie dans l'art du XXe siècle » qui se tient au Centre Pompidou – Metz jusqu'au 28 mars 2016.


Catherine Perret, A propos d’un “geste nôtre
En 1967, après trente années d’expériences dans les institutions d’aides à l’enfance inadaptée Fernand Deligny part dans les Cévennes sur les pas d’un enfant autiste Janmari. Il y est rejoint par quelques jeunes adultes passionnés par ses expérimentations institutionnelles. Il y reçoit jusqu’à sa mort, en 1996, des enfants souffrant d’autisme infantile précoce ou jugés incurables. “Nous sommes partis, écrit-il, à la recherche de ce qui nous rendait invisibles aux yeux de ce gamin-là; invisibles, pas tout à fait.”
http://seminaire.erg.be/index.php?/seminaire-2016/quand-fondra-la-neige-ou-ira-le-blanc/


Cloner or not cloner
(Clairière turbulente \\ La domestication de l'être)

Sloterdijk, Peter - Centre Pompidou
https://www.youtube.com/watch?v=ZGEO4Yxkjbw (partiel)
https://www.centrepompidou.fr/cpv/ressource… (complet)

Enregistrement partiel d'une présentation donnée par Peter Sloterdijk au symposium "Cloner or not cloner" qui s'est tenu au centre Georges-Pompidou du 28 au 30 mars 2000. Sloterdijk y lit une version préliminaire de la traduction --par Olivier Mannoni-- de son essai "Die Domestikation des Seins. Für eine Verdeutlichung der Lichtung". L'enregistrement s'interrompt brusquement au milieu d'une phrase.


La gouvernementalité algorithmique
ou l'art de ne pas changer le monde
Rouvroy, Antoinette École normale supérieure (Chaire Géopolitique du Risque) https://www.youtube.com/watch?v=bNN3PMkMSfY

Après m'être d'abord intéressée au potentiel "prédictif" des tests de dépistage et de diagnostic génétiques et ses implications en termes d'égalités, d'opportunités sur les marchés de l'emploi et de l'assurance ainsi que dans les débats relatifs à l’État providence aux États-Unis et en Europe, j'ai commencé à m'intéresser aux implications juridiques, politiques et philosophiques des nouvelles pratiques statistiques nourries par les données numériques disponibles en quantités massives (les big data). Je me suis rendue compte que ces nouvelles pratiques de détection, de classification et d'évaluation anticipative des propensions et comportements humains fondées sur les techniques du numérique constituaient de nouveaux modes de production du "savoir", de nouvelles modalités d'exercice du "pouvoir", et de nouveaux modes de "subjectivation", bref, une nouvelle gouvernementalité algorithmique, succédant, en quelque sorte, sans pour autant les remplacer complètement, aux régimes de pouvoir - souveraineté (droit de laisser vivre et de faire mourir), régime disciplinaire (réforme des psychismes individuels par intériorisation des normes, que les individus disciplines "incarnent" d'eux-même) et biopouvoir (droit de faire vivre ou de laisser mourir) - mis en lumière par Michel Foucault.


L'oeil absolu et le monde sans limite Wajcman, Gérard - Département de Psychanalyse, Université Paris 8 http://videolectures.net/jan2010_wajcman_oamsl/


L'art de la révolte : Snowden, Assange, Manning De Lagasnerie, Geoffroy - France Inter L'humeur vagabonde https://www.franceinter.fr/emissions/l-humeur-vagabonde/l-humeur-vagabonde-26-fevrier-2015
+ <3 https://archive.org/details/1046723.01.2015ITEMA207153440

Penser dans un monde mauvais De Lagasnerie, Geoffroy - SciencePo Lyon http://video.sciencespo-lyon.fr/…+ (Tv - Interview)


Pourquoi a-t-on peur de ne pas être des machines ?
Damasio, Alain - L'Université Sorbonne Paris Cité https://www.youtube.com/watch?v=…


http://tracks.arte.tv/fr/surveillance-deni-de-facies
± Surveillance : déni de faciès

http://www.t411.li/torrents/darknet-l-autre-r-seau
± Docu - Darknet, l'autre réseau.mp4

Le mérite de Yuval Orr est de pousser le questionnement et la réflexion un cran plus loin qu'à l'ordinaire. En donnant la parole à nombre d'interlocuteurs – enquêteurs, développeurs, militants – et en remontant à la source. Notamment au courant cypherpunk, né d'une poignée d'ingénieurs californiens libertariens, qui prônait, dès le début des années 90, le développement de l'anonymat et de la cryptographie comme outils d'une défense inconditionnelle de la vie privée face aux pouvoirs des gouvernements. Pour l'un des cryptoanarchistes qu'il interroge, il s'agit de "créer une zone libre, une terra nova, un territoire libre entouré de murs de cryptographie». Dès lors s'articulent les grands affrontements dont le Net est aujourd'hui le champ de bataille – la vie privée face à la surveillance, l'individu (ou la communauté ) face à l'Etat. De quoi nourrir la réflexion, alors même que la cryptographie fait à nouveau l'objet d'âpres batailles.