~/Thèse

Liste _ réflexions

Alt_text -- Contexte original : https://procedural-generation.tumblr.com/post/137167846082/infinity-and-procedural-generation-i-was-asked-on Imprimer le contenu Internet ArchiveSave Archive
Liste _ réflexions
~ Rangé dans : Thèse
∞ Publié le 17 mars 2019
http://news.vincent-bonnefille.fr/2019/03/17/liste-reflexions/
PDF auto-généré et (donc) partiel

_art(s) _technique(s)
_secret _cognition
_censure _expression
_innovation _expérimentation

Ébauche, recherche d'un titre, d'intention...

  • LIBERTÉ (de sa pertinence contestataire dans un monde de flux)
    Libertés d'expression, le scandale {innovation} comme paradigme artistique

    • L'exposition artistique comme ritualisation du politique :
      vérification des limites ethiques
    • L'art comme mass-média {cgu tout-public} :
      les limites de l'expérimentation extractiviste {archéologie des médias}
    • L'essence de l'art réside-t-il dans la résistance des conformismes ?
    • L'espace muséal comme utopie :
      • l'art sous surveillance
      • le public tiers {opinion, critique, mœurses}
      • l'interdiction d'exposer,
        la censure, geste épuisé de l'art
        dernière couche spéctaculair
      • Lieu de la représentation, du simulacre
  • EXPLICARE
    Exaustivité cognitive :
    l'ignorance comme métaphysique à l'heure de la post-vérité
    • Mise en valeur des limites expoloratoires de l'art à l'ère du capitalisme cognitif
    • L'avant-garde artistique à l'épreuve des récits d'émergence cognitive
      • Économie de l'innovation artistique concourt à l'émergence cognitive
      • Les arts exploratoires :
        la découverte des secrets comme plus value
      • Récits d'incomplétude :
        l'art comme révélateur d'agentivités {le médium comme sujet}
        Les technologies comme esthétique de gouvernance.
    • L'artiste-chercheur / l'artiste-pédagogue :
      révéler, expliquer, rendre compte :
      design d'une complexité technique
    • Les savoirs invisibles :
      pratiques exclues du politiques :
      les zones d'ombre du capitalisme :
      l'artitste-éclaireur l'artiste-lanceur-d'alerte :
      (re)présentation des technologies d'obfuscation numérique
      {à l'ère de la complexité globalisée} par les scènes d'opposition culturelle {militantes _ artistiques _ underground (maquis)}
  • L'étrangeté de l'art,
    le rôle thérapeutique de l'art
    l'art comme thérapie ou moment d'analyse
    exercice de subjectivation et d'individuation
    moment d'onthophanie par le sacré
    l'art catharsis :
    • l'experience d'une inquiétante étrangeté
    • vérification d'une distance à la norme dans un espace protégé
    • l'art comme exaltation
      comme objet de transfert
      d'excuse aux débordements social
      de catarsyse (mise en discours des pulssions)
      de l'ubris (démesure - inhumanité - folie_orgueille)
      contre l'aidos (pudeur - honte)
      { éthos (habitudes_normes)
      contre les páthos (émotions_pulsions) }
      = lieu de l'édonisme, pétri d'utilitarisme ?
    • L'art comme expérience libérale de la première fois :
      fluctuation de signal (intencification),
      acoutumence au commun (intégration, banalisation),
      l'art à l'ère de l'instabilité {et de l'injonction à s'adapter}
      — onthophanie numérique : dissolution de l'originale
      — destitution de l'objet imuable, infini, préservé (solide)
      • Voccation à l'ultime découvrement :
        procésus d'infni déconstruction (post-modernité)
    • Hypothèse métaphisique de l'art face
      • au pragmatisme / onthologie algorytmique
        (proccéssus d'équivalence, d'auto-évaluation)
        (habituation à l'édification d'un réel auto-designé*)
        (d'auto-vérification_ajustement)
      • au scientisme / cartésianisme
    • Les arts comme contre-façons,
      comme lieu expérimental
      comme hypothèses [ad-hoc
      (les artistes font état de pratiques rapportées, transmédiatisées, critique post-internet // net-art)],
      d'objets techniques déviés de leurs usages premiers
      • l'art comme objet de torsion, de méusage
        kiasme d'exposer le monstrueux
        l'inéfficace, le contre-productif
        la folie, le rebu, l'exclu
        — objet de vanité, d'expression de la volonté pure
        — objet du secret, de la retenue du savoir faire (propriété)
        — objet du privé, du partiel, du piège, de l'intrigue
        de l'hypothèse à vérifier,
        du débat, de l'épuisement,
        du cahos construit,
        du milieu, de l'aproximation
        [je pense aussi aux boîtes noires, à leurs régimes de vérité, à l'économie faite du débat par automatisation]
      • Un art tout désigné pour être virtuel,
        hors de contrôle car échappant à la totalité du regard
        — contre l'hégémonie de l'entendement total
        — contre la religion de la certitude et de l'intelligence (synaptique
      • L'art comme lieu de l'excuse, du privillège, de l'autorisation, de tout, de la mise en scène, du spectacle, de l'instance, c'est à dire de l'utopie/Hétérotopie, Espaces autres* ?
      • du laboratoire, de l'expériementation, du raté, de l'échec temporaire mais admis, de l'hypothèse contre-intuitive, de la première chance, du premier jet, du brouillon, de la marge, de la forêt, de l'infini
    • L'idée peut-être naïve d'un geste gratuit,
      échappant à la nécessité :
      expression du désintérêt et de la raion pure*
      • Geste ultime de la maîtrise de son environement,
      • du luxe, du superflu primordial
      • de la condition humaine,
      • de l'être exalté de sa condition animale
      • // rapport à l'utilitarisme
      • à l'expression des besoins comme moteurs de la vololonté individuelle ?
    • Sensation étrange d'imédiation à l'œuvre,
      d'une rencontre_perte dans l'instant de l'individuation :
      l'art contemplatif (le visiteur flâneur, n'épuisant pas l'œuvre) partagé en commun
      // secret (qui, contrairement à la connaissance, perd {à priori} en valeur dès lors qu'il est partagé, révélé) qui tire son pouvoir de son exclusivité